© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com

September 10, 2019

August 12, 2019

August 2, 2019

June 27, 2019

June 18, 2019

June 10, 2019

April 3, 2019

March 28, 2019

March 6, 2019

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Voir n'oblige pas à agir!

February 13, 2017

 

Voir n'oblige pas à agir ! Dans le modus operandi habituel il est d'usage que lorsque quelque chose est constaté en soi, une action est automatiquement envisagée puis mise de l'avant pour corriger ce qui a été vu. C'est un mécanisme très puissant qui agit dans toutes les sphères de l'humain au point qu'il ne s'en rend pas compte. Au niveau physique il suffit de constater que la faim est présente pour naturellement chercher à se sustenter.  Au niveau émotionnel une émotion se pointe et un réflexe se met en place si par exemple le moment est mal choisi pour laisser libre cours à l'énergie de l'émotion. Ainsi une colère est réfrénée, des pleurs ravalés, etc.

Mais dans le processus de la conscience qui s'éveille à sa nature illimité il en va tout autrement. Voir clair en soi les mécanismes qui agissent à tous les niveaux de soi n'oblige pas du tout à agir. Faire quelque chose suite à ce qui est vu clairement par la conscience est non seulement inutile mais demande une énergie additionnelle que souvent le chercheur n'a plus à ce stade-ci de son processus. Le mental croit fortement que c'est le fait d'agir suite à une constatation qui va changer les choses, le rendre heureux, améliorer son sort. Mais la conscience limpide et droite qui Voit défait elle-même sans l'aide de personne tous les conditionnements et noeuds qui composent la personne. Elle défait la personne même, comment celle-ci pourrait alors croire qu'agir va aider la conscience à faire ce "travail " ?....

C'est la puissance du Voir clair en soi qui non seulement défait les mécanismes mais les empêche de coller à nouveau lorsque les mêmes patterns se pointent le bout du nez. Et Voir après Voir après Voir permet de libérer la conscience des carcans personnels qu'elle croyaient siens. C'est elle, dans un genre de geste de redressement intérieur qui agit. Nul besoin de rajouter un agir qui provient du mental apeuré  et incapable d'avoir Foi en autre chose que lui-même. Il va s'en dire que le Voir de la conscience est bien plus puissant que le petit agir au niveau physique que font le mental et le corps.

Prenons par exemple une croyance de ne pas être suffisamment apprécié par son patron. Chaque fois qu'une situation se pointera dans laquelle la sensation de ne pas être aimé surgit, la personne au mental affolé de s'apercevoir que l'émotion reliée à cela surgit se demandera quoi faire, aura envie peut-être d'exprimer son désarroi, analysera que c'est la faute de l'autre personne,  bref son mental cherchera une issue. Si son issu est projetée, un agir au niveau physique surgira, engendrant des effets en conséquence. Ainsi il pourrait exprimer à la personne qu'elle ne l'apprécie pas assez dans ses efforts ou même donnera peut-être sa démission si le conflit intérieur dure depuis longtemps. Cet agir est physique, mais le problème demeurera et jouera sur d'autres sphères de la vie.
La conscience claire Voit. Elle voit non seulement le conflit intérieur de ne pas être aimé mais les tentatives du mental à s'en sortir, à empêcher les émotions reliées, à faire une histoire. Elle verra dans tous les recoins les pensées et idées à ce sujet et la pulsion forte de devoir faire quelque chose à tout prix ! Elle verra ! ...Ne rien faire suite à ce Voir est très salutaire et très bienfaisant. Cela redonne le pouvoir (qu'elle n'avait pourtant jamais perdu) à la juste place, là en conscience claire. L'action est directement dans le fait de Voir. C'est à un niveau supérieur de la petite personne que cela se passe et avoir Foi dans le défaire des situations et conflits intérieurs en restant tranquille est la clé. Il y a fort à parier qu'un certain temps après la situation s'éclaircira d'elle-même et une solution toute nouvelle arrivera d'elle-même parce que cela aura été éclairé par la conscience et sa vision globale.
Le mental n'est pas à même de régler des conflits, il n'est qu'un analyste qui commente ce qu'il se passe tel un commentateur d'une joute de hockey. C'est toujours la conscience qui, de pas sa nature même, sait agir par l'accueil bienfaisant de sa véritable fonction, Voir avec limpidité tout ce qui passe en elle en restant calme et droite.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square