© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com

September 10, 2019

August 12, 2019

August 2, 2019

June 27, 2019

June 18, 2019

June 10, 2019

April 3, 2019

March 28, 2019

March 6, 2019

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Innocence

April 6, 2017

 

Nous n'avons jamais fait rien fait de mal, d'incorrect ou de non juste. Il n'y a rien à réparer en soi, sur notre propre vie, à propos des choix que nous avons fait. Rien n'a jamais été laissé au hasard de notre petite personne qui aurait pu se tromper. 

 

Le pilier du fonctionnement humain est la culpabilité et cette culpabilité agit tant qu'elle n'est pas vue dans son fonctionnement et déracinée. Dès son jeune âge l'enfant qui se fait éduqué par ses parents et la société apprend que certaines choses ne sont apparemment pas à faire et il enregistre que pour être correct, aimé, digne, il doit corriger certaines choses, apprendre à produire certains effets chez ses parents pour les rendre fiers de lui. Une graine de "je ne suis pas correct et je dois tout faire pour l'être" germe en lui. Le monde dans son entièreté fonctionne ainsi. Un choix semble être fait, et la personne agit en fonction de son choix. Cet agir engendre des effets et le mental rentre en scène pour analyser ses effets. S'il est content ça va. Si non, le doute, la culpabilité inconsciente "j'ai fait quelque chose de pas correct" surgiront et un nouveau positionnement mental se mettra en place pour chercher à réparer, recommencer, ré-organiser sa vie. C'est la recherche d'un mieux que ce qui est pourtant déjà là.

 

Vous est-il jamais venu à l'esprit que tout ce temps là, tout était déjà parfait ? Orchestré par votre propre Dignité et Innocence, du simple fait que vous êtes le Vivant ? 

 

Le mental est un mécanisme d'analyse. Pour analyser il doit y avoir l'illusion de pouvoir choisir et que le choix doit être celui qui nous convient le mieux. Les effets du choix sont repris automatiquement par le mental et c'est là précisément que nait l'illusion de peut-être nous nous sommes trompés, n'avons pas prise la bonne décision. La culpabilité de n'avoir pas bien fait et l'urgence intérieure de réparer nous tiennent en haleine dans notre vie, marchant toujours vers un but inconscient qui est celui de faire sa vie comme il se doit sans s'apercevoir pourtant que cette recherche est lancée par un sentiment d'indignité et de "pas correct" qui proviennent de très loin. Le mécanisme du mental et son analyse des effets des choix font intégralement partie de la conscience, ne sont pas séparés d'elle, ne sont pas ailleurs. La conscience n'est pas une erreur, ne peut pas faire d'erreur, et tout ce qu'elle contient ainsi que la vie qu'elle expérimentera est magnifiquement orchestré avec notre propre accord qui est nul autre que le sien!. 

 

Nous sommes que des enfants purs, complètement candides et innocents, s'amusant à faire comme si. Y a t-il erreur dans le jeu des enfants qui font, refont, savent profondément la nature non-vraie du jeu et pourtant s'y adonnent avec une véracité poignante ? Non. La conscience joue ici son grand jeu et la moindre petite parcelle est complète et parfaite. Les erreurs ne sont pas possibles et il n'y a rien à réparer en soi. 

 

Il n'y a pas l'Absolu total qui contient tout et quelque chose à part à réparer. Tout est parfait tel que cela apparait, y compris la sensation et conviction qu'une réparation en moi doit avoir lieu, qu'un autre choix doit être fait.  

 

Nous sommes dignes, avons le droit Absolu d'être tels que nous sommes avec tout ce que cela comporte.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square