© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com

September 10, 2019

August 12, 2019

August 2, 2019

June 27, 2019

June 18, 2019

June 10, 2019

April 3, 2019

March 28, 2019

March 6, 2019

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Dieu dans un rouge à lèvres

April 7, 2017

 

 

Ne me demandez pas d'haïr le monde, je ne suis plus capable de faire ça ! L'Absolu, Dieu, est dans le rouge à lèvres de la p'tite madame qui, en plein restaurant, se prend au sérieux et sort son miroir pour se crémer de rose les lèvres. Je ne peux plus haïr les manifestations diverses de l'humain, les conditionnements et croyances qui ont l'air de faire l'homme prisonnier dans sa souffrance. Il fut un long temps dans ma vie où j'étais portée par le cours en miracle et l'observation intense des mécanismes de toutes sortes, convaincue que l'ego était un ennemi à combattre, qu'il me fallait me débarrasser de quelque chose !..comme si ça se pouvait qu'il y a Dieu et quelque chose en plus (et par le fait même de trop) ! . J'ai fais ça, et je suis allée au bout de cela, ça a duré le temps qu'il fallait et il y a eu après la fameuse et longue période du "y a personne", où je vivais enfin libre et détachée de ce monde de souffrance. Ce mode d'être là, d'être froidement détachée me parait tellement lointain à présent. Non pas que je ne vie plus cela, l'éveil est inévitablement le fait absolument mystérieux que je ne suis pas une personnalité, un tas de croyances et ça fait encore partie de mes tripes et de comment je vie les choses, MAIS, MAIS, il y a eu ce jour bizarre où pendant 3 jours j'ai eu de la lumière dans la tête, lumière qui a osé descendre pour remplir tout et faire totalement disparaitre toute manifestation....et depuis il m'est impossible de considérer que j'ai un ennemi au coeur de moi-même, il ne m'est plus possible de voir les "autres" comme une menace, quand bien même ils feraient quelque chose considéré négatif par le jugement mental. Ca n'opère plus et même si pour le temps d'une pièce de théâtre cela opérait à nouveau, un grand rire surgit tout à la fois, car c'est exactement comme quand on se permet de jouer une pièce de théâtre et que du coup, sachant qu'elle est non-vraie, on s'y donne à plein, on se le permet !

 

Sur mon blogue parfois des réactions diverses qui vont dans le sens du fait qu'il faut Voir, comme des commentaires qui ont la connotation de "faire à attention à", que l'aveuglement de la conscience à son monde conditionné est dangereux ou à combattre pour que par la suite surgisse le vrai monde, le monde réel ! Ca ne me concerne plus ! J'ai beau faire un effort, Dieu merci je ne peux plus considérer qu'il y a quelque chose ailleurs, qu'un monde meilleur existe. Il est ICI ! Je ne peux plus non plus me considérer comme en partie malsaine, endormie et souffrante ! Non, personne ne souffre car tout est souhaité, voulu, chéri, aimé, y compris et surtout l'expérience du conditionnement ! Et ce n'est pas que je ne vois plus, bien au contraire, mais voir les conditionnements n'empêche plus d'aimer, alors qu'avant j'étais en guerre contre eux.  

 

Ce n'est pas une faute, ce n'est pas une tare, l'expérience de la conscience qui s'endort au sein d'elle-même et se croit victime d'un monde est d'une pure noblesse, une grâce ! 

Avant de réaliser ça, avant cette expérience de 2015 "du soleil descendu par  ma tête", toutes choses du monde étaient vues comme nuisibles, menaçantes. La dame au rouge-à-lèvres aurait été instantanément jugée. Là, c'est l'émerveillement, l'étonnement face au constat mystérieux que tout est aimé ! C'est tellement mimi une dame qui croit vraiment fort qu'elle est une personnalité et qu'il n'en tient qu'à elle de se faire belle, que c'est important pour la soirée qu'elle s'apprête à vivre ! C'est le même mimi tout chouette que je vois partout, chez le monsieur fâché parce que l'autobus est en retard et qui tient comme la plus haute importance de ne pas arriver en retard là où il va ! L'absolu, la Source immuable et inconnaissable est mystérieusement au sein même de ce monde. C'est absolument impossible que quoi que ce soit soit à part, comment alors pourrait-il y avait le moindre problème avec le fait de voir ou pas les conditionnements ? 

 

Avant, je voyais les croyances et conditionnements souffrants de toutes sortes comme une lutte, quelque chose à faire attention. J'étais portée par une espèce de volonté intérieure de me débarrasser de tout ce que je croyais superflu pour apercevoir enfin le monde réel. Maintenant que Dieu est descendu ici, je ne peux plus le séparer de la moindre chose, même du conditionnement le plus tenace. C'est sourire intérieur et accueil et je ne peux même pas m'expliquer pourquoi, mis à part que c'est ainsi depuis cette expérience de 2015. Quelque chose a sublimé le monde. Non, je ne me suis pas rendormie, je n'affirme pas ces choses pour justifier une somnolence. Ça veille ! Et plus ça voit, plus ça accueille et plus il m'est démontré que la Source est ici même, au coeur de tout, et qu'il n'y a au contraire qu'un aveuglement et un déni de Sa présence ici qui puisse faire en sorte de Le considérer indigne que ce monde qu'il a Lui-même créé. Avant je pensais que la conscience endormie était une espèce d'erreur, comme le cours en miracle l'enseignait, une idée folle qui n'était que souffrance. Mais cette idée folle d'une possible séparation NE S'EST JAMAIS RÉELLEMENT PRODUITE ! Pourquoi devrait-on combattre une fois que cela est réellement vu ? Et c'est ce que cette lumière des 3 jours dans ma tête est venue me montrer. Depuis ce n'est que grâce sur le chemin, même quand tout est merdique. 

 

Il semble y avoir des étapes, un chemin, un processus et tout ce qui est possible de faire à chaque fois, c'est d'être sincère, authentique et honnête avec ce qui se vie en soi, en tentant, si tel en est l'élan intérieur, de témoigner de cela parce que c'est de l'amour et du partage qui se fait tout seul et qu'il m'est impossible d'empêcher. ! 

 

L'étape de juger les conditionnements et croyances vus en moi comme étant des ennemis à combattre est disparue, révolue et c'est grâce à cette lumière qui n'a jamais cessé de briller de présence en moi depuis mars 2015 et qui m'a montré que Voir est naturellement accueillir et non pas entrer en guerre avec. Ce n'est pas parce que je fais l'éloge du monde humain que je suis prisonnière, ha non, au contraire ! pour l'aimer ainsi ce monde, il faut absolument en être imprégnée jusqu'à la moelle, au point d'avoir vu sa profonde irréalité et être capable de garder l'oeil ouvert sur les manifestations évanescentes d'un ego irréel qui fonctionne sur un mode  de séparation. C'est en toute lucidité des manifestations quelles diverses que j'aime le monde maintenant et c'est la plus belle chose qui pouvait survenir dans ma vie, la paix de ne plus être en guerre en moi et par le fait même, à "l'extérieur" de moi. 

 

On croit qu'il y a Dieu et un ego à part de lui, et ce tant que Dieu lui-même n'est pas venu nous démontrer que cette folle idée d'une séparation était somme toute impossible. 

 

UN. 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square