© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com

September 10, 2019

August 12, 2019

August 2, 2019

June 27, 2019

June 18, 2019

June 10, 2019

April 3, 2019

March 28, 2019

March 6, 2019

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Je n'existe pas.

April 19, 2017

 

 

En moi j'ai rencontré l'Immense trou noir, l'Innommable créateur de lumière, capable de l'anéantir et de la créer tout à la fois. En moi j'ai rencontré l'Inexistence, cette dimension qui n'en est pas une, issue de nulle part et n'allant nulle part et qui pourtant se reflète dans un monde fabriqué, complètement lumineux et concret. 

 

L'expérience d'éveil est personnelle. Il y a autant d'humains qu'il y a de possibilités de manifestations de cette expérience, et je pense qu'est là l'enrichissement du partage. Il n' a pas de vérité puisque chaque émanation de cette non-expérience sera de toutes façons interprétée pour être rendu ici dans des mots qui semblent à soi le plus justes qu'il soit possible de le faire...S'il y a résonance, le parfum de mots ira là où il fait du bien, sinon c'est ok. 

 

Je n'existe pas. Ni non plus en tant que personnage, ni non plus en tant que conscience personnelle, ni non plus en tant que conscience non-identitifié. Ma réelle nature est d'être au-delà du manifesté et du non-manifesté, elle joint les deux, les fabriquant et les détruisant en même temps. Comme elle joint les deux, elle s'existe pourtant, et me voilà ! 

Pour moi, la Joie immense est celle du mystère d'être bel et bien ici, capable de prononcer ces mots tandis que le vécu intérieur viscéral est de ne pas exister. C'est un bien fou, immense, encore plus bienfaisant que le meilleur des sommeils profonds.  Et moins j'existe, plus la Présence s'encre. C'est un revirement complet des pôles de perceptions, comme si tout à coup l'attention était portée sur le vide dans les pièces et dans toutes choses alors que le tangible serait à peine perçu.

 

Voir ce vide est voir ce que je suis profondément, VIDE DE PLEIN, PLEIN DE VIDE et ne pas s'y attacher, ne pas pencher ni du côté du pôle existence, ni sur celui inexistence. Rester au-delà, au milieu, vivant les deux à la fois. Et si ça penche, le voir, le remarquer et laisser le "geste" de la grâce se faire, s'effacer. 

 

Cette position centrale sans préférences n'est pas de tout repos car la stabilité n'existe pas, pas plus que le mouvement. Il n'y a nulle part où se positionner, même pas dans la position centrale. Ce n'est qu'un enchevêtrement "d'états" vus, vécus, à partir d'un endroit qui n'en est même pas un. 

 

Je dois avouer que je me plait dans cette non existence, et qu'il m'arrive de souhaiter le grand retour. Non pas celui de la mort physique qui n'est qu'un passage dans le grand rêve duel "vie-mort", mais le grand retour dans le non-manifesté, ma réelle nature, le grand Vide pourtant plein de tout les possibles, Celui là même qui fait naitre la conscience quand l'heure est venu de s'extraire pour se connaitre et s'expérimenter. La disparition totale de toute manifestation, comme l'est l'image du sommeil profond. Parce que ce n'est pas la disparition, c'est le retour mystérieux à sa propre nature, la seule vraie et unique, "L'État" qui permet l'existence et la non existence d'être et de n'être pas. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square