Un monde libre

Le monde est complètement vierge de ce que nous en pensons. Il ne fonctionne pas selon les désirs, les idéaux, les concepts. Et c’est heureux qu’il en soit ainsi. Pourtant, paradoxe, il n’est pas à l’extérieur mais à l’intérieur de soi....C’est donc dire qu’il y a en chacun un espace vaste et pur où le monde est recueilli, un endroit qui peut rester longtemps anonyme, non-vue, non-connu...et c’est cela qui est recherché dans le désir de faire et d’avoir. Le monde en Soi est. Soi contient le monde. Lorsqu’il se libère, il dévoile avec lui toute la richesse, la gloire et la béatitude intérieure naturelle. C’est si élégant et beau, si « tout à sa place », si aimé que même la pire des cacophonie d’une grande ville embrumée est ressentie come une merveille, et la gratitude intérieure face à cela/moi me remplie d’humilité. Je ne sais pas ce que je suis exactement. Je ne connais pas les raisons, si tant est qu’il y en a, à cet explosion de vie surgit du non-manifesté. Je ne peux que le re-connaitre, dans une évidence poignante, que c’est moi ! Je suis ce monde entièrement, je le porte, il est là par la grâce. C’est en moi que ca coule, en moi d’où tout surgit pour n’aller nulle part d’autre qu’en moi. Rien ne peux véritablement sortir, rien n’est vraiment au dehors. Et c’est beaucoup plus que le simple « Cela est » ou « C’est ce qui est ». Ce monde qui ravit mes yeux amène un étonnement total lorsqu’est réalisé qu’il est en soi. Comment cela est-il possible ! Cela est, cela n’est pas à l’extérieur de moi. Il n’y a même pas une quelconque acceptation possible car pour accepter, il faut que quelque chose me soit étranger et imposé. Je suis l’immense conscience/monde qui le contient et l’aime déjà. Partout est en moi. Et ça provoque une joie et un pétillement enfantin inexplicable. Je me vois et me connais moi-même par ce truchement gracieux qui semble me mettre en images, en action, au dehors. Et c’est immense, immense ! C’est un des aspects qui m’étonne le plus, la vastitude qui contient tout, tout en semblant avoir comme point de départ le corps et les sens. Et où que j’aille, quoi que je fasse, c’est la surprise, la révélation, la joie, c’est Moi !

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com