© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com

September 10, 2019

August 12, 2019

August 2, 2019

June 27, 2019

June 18, 2019

June 10, 2019

April 3, 2019

March 28, 2019

March 6, 2019

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

L'éveil froid et chaud

February 2, 2018

 

L'expérience du rien et l'expérience du tout. 

 

Je nomme l'éveil froid et l'éveil chaud ces deux facettes, ces deux façons différentes de vivre l'expérience de l'éveil. En réalité il n'y a pas deux éveils, mais en apparence et dans les effets il semble que oui. 

 

Une première étape est souvent commune à "tous ceux" qui expérimentent cela. Le centre d'égo/moi possesseur de ma vie avec mes histoires propres, éclate. Cette éclatement, ce bris (plus ou moins important selon) de moi, laisse un bienheureux vide pur, rempli de conscience pure, totalement détachée de ce centre d'égo/moi vu tout à coup comme n'ayant jamais réellement existé, n'étant qu'histoires auquelles "moi"/conscience pure, je m'identifiais. La majorité des expériences que les gens me partagent sont de l'ordre de ça. C'est le fameux "je ne suis pas le corps", "je suis rien", "y a personne", et tous ces slogan spirituels rattachés à cette expérience d'éveil première.

Elle est bienfaitrice, libre et apporte un bien-être indéniable. Détachée du monde, du corps, des expériences qui semblent passer loin  de soi, reculée dans son propre espace pure inattaquable, la conscience pure EST...et c'est expérimenté comme une vastitude et une liberté sans limites. 

 

J'appelle cette étape l'éveil froid. Non pas que ce soit péjoratif, mais froid car il est vu que "je ne suis rien". Je ne suis pas la personne, je ne suis pas le corps, je ne suis pas les expériences, je ne suis pas le matériel, je ne suis pas la souffrance, je ne suis pas les émotions, ect...je ne sais pas ce que je suis mais c'est génial !! - ce détachement conscient, pure regard impersonnel sur tout, absolument tout, y compris ce qu'il se passe là, dans "ce corps"....les différentes techniques qui suggèrent et apportent ce détachement du corps et ce regard impersonnel se situent à cette étape. 

Froid je dis, parce que dans ce nouveau regard impersonnel, en tant que conscience pure, il n'est pas vu qu'il y a une séparation qui persiste, celle d'avec ce qu'il se passe "en avant", dans le monde, dans le corps et parfois en soi. À la longue, un doute peut s'installer, notamment lorsque surgit une situation particulièrement difficile qui tout à coup relance la conscience impersonnelle en avant et ainsi démontre qu'elle n'est pas si reculée que ça, que face à la force de la vie qui se joue l'impersonnel peut tout à coup se transformer en quelque chose de personnel et souffrant et qu'il va falloir user de droiture et de force, voir de violence envers soi pour se convaincre que non, y a personne, je ne suis pas le corps, je ne souffre par véritablement, y a un espace non attaqué, etc...

L'éveil froid est une séparation :  conscience pure et monde/corps de l'autre côté qui est vu avec le regard impersonnel de la conscience sans attachement. Mais la conscience sans attachement n'est pas la réalisation !! Ce n'est pas le "je suis tout", c'est le "je suis rien". Le UN, c'est les deux vivants en soi en même temps, telle une dance intime. L'éveil froid devient, pour la plupart des expériences qui m'ont été racontées et pour ce que j'ai vécu aussi en 2010, difficile à maintenir car quelque chose n'est pas complet. C'est un éveil détaché de tout, distant de moi, du corps, des autres...c'est au point ou souvent, il n'est même pas vu, ni même aperçu, qu'il y a nécessairement quelque chose de l'ordre d'un sujet, un sujet qui vit tout de même au coeur de ce regard impersonnel. !! 

C'est parfait...une très belle étape essentielle, vitale pour la grande reconnaissance de l'éveil chaud qui suivra...ou pas.

 

L'éveil, ce n'est pas QUE le recul impersonnel de ce regard désidentifié. Ce ne peut pas être une coupure d'avec le monde. Pourquoi ? Parce que la conscience EST LE MONDE. Totalement et entièrement !! Comment son propre éveil pourrait-il alors l'en sortir ? Elle s'identifie à un corps qui n'a pas été mit là par quelque chose en dehors d'elle, mais par elle-même ! 

 

Une seconde expérience ultime peut donc survenir, à force d'être restée immobile au coeur reculé d'elle-même, dans ce regard impersonnel-froid. ....Cette expérience ultime, finale, apporte la conviction inverse, totalement sidérante " Je suis tout" ! Là où, dans la première expérience, le centre-égo a éclaté, quelque chose de fondamental prend la place, Soi-JE-Moi totalement intime, présent et personnel. Non pas historique mais personnel ! La conscience se reconnait alors en tant que TOUT et RIEN à la fois ! 

Comment vivre TOUT sans alors replonger au coeur du monde, du corps, des histoires qui passent si besoin est, de la vie, des expériences sentimentales et émotives ! Tout est inclus, rien n'est mis de côté, une incroyable réalisation intense de l'ordre de "Je ne peux plus rien mettre en dehors de moi" a lieu !

Et ca, c'est chaud !! Incroyablement chaud, bien-heureux, vivant, pétillant. La conscience-regard impersonnel se fond dans son propre monde et devient en même temps personnelle, totalement impliquée dans ce qui se déroule car c'est elle-même en action !  

Et la vie se déroule, sans choix volontaire de si ce sera "froid ou chaud" et tiède, dans un mélange devenu impossible à définir, naturel, vivant et parfait.  

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square