© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com

September 10, 2019

August 12, 2019

August 2, 2019

June 27, 2019

June 18, 2019

June 10, 2019

April 3, 2019

March 28, 2019

March 6, 2019

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Sacré monde !

August 9, 2018

 

 

Après, bien après les effets bienfaisants, l'apparition de la perception nouvelle, unificatrice et autres effets joyeux vécues qui eux vont s'adoucir et ne plus paraitre aussi intenses, vont tranquillement s'intégrer pour devenir un espèce de fond de vivance nouvelle, va souvent apparaitre une étape où, vous en avez surement entendu parler, "les montages redeviennent des montagnes".

 

Cette étape est souvent vécue très difficilement. En plus de la dé-construction qui souvent continue de se faire, s'il y a eu réalisation du fait que nous sommes Créateur, il viendra alors l'étape de la prise de conscience "mais-qu'ai-je fais?, quel bordel que ce monde malheureux ?". Il peut sembler paradoxal qu'après la réalisation arrive cette période sombre puisqu'après tout, il a été découvert non pas moins que Je Suis Dieu. Cela devrait être heureux et paisible à jamais non ? 

 

La Réalisation profonde de cette vérité indéniable que Je Suis Dieu vient avec la lourde responsabilité que Je ne peux plus fuir, celle d'avoir tout permis, tout créé, les guerres, les assassins, la maltraitance des enfants et animaux, etc. Celle d'ÊTRE La Cause. La victimisation, croire que ça vient de ceci ou cela et que je ne suis pas en cause n'est plus possible. La Cause est vu et Je Suis cette Cause. Je vois beaucoup de culpabilité, de dépression de l'âme, de fadeur de la vie, de "je n'ai plus le goût de rien, pourquoi tout ça?". J'ai aussi passé cette période et elle n'a pas du tout été facile. Si le mental s'empare de cette réalisation, le mécanisme d'auto-sabotage et auto-agressivité et colère contre soi risque d'être décuplé. Douceur, honnêteté et empathie pour soi-même sont la clef de ce passage à vide. 

 

Lorsque la Réalisation Je Suis Dieu devient partie prenante du corps tout entier, qu'elle s'incarne et commence à apporter des effets durables, de fond, comme si tout avait changé même si dans le théâtre rien ne change, la Vision change. Attend un peu...C'est Immense, immense de pouvoir Créateur. Respect pour ce Sacré que Je Suis. C'est Mon monde et dans Mon Souhait Volontaire de M'Extraire du non-manifesté pour Apparaitre, Me rendre concret, il ne pouvait pas y avoir aucune, absolument aucune limite. Pas une apparence à moitié qui dit "bon, vivons l'Amour que je suis mais pas le contraire, pas de haine". C'était impossible, ça aurait été un demi-souhait, une demi-conscience de Ce que nous sommes, un demi-Dieu. 

 

Vivant cela, c'est le sacré qui l'emporte...Le Sacré pour Ce que Je Suis Véritablement. Ce moi fictif à petit échelle ne peux comprendre ça, il est le mécanisme même qui met les causes en dehors de lui, qui croit que ce n'est pas de sa faute, qu'il subit la vie plutôt que de la créer et de la choisir ! Quand il est vu que Je l'ai Choisie, Aimée, et Manifestée, tout y passe. Et avec honnêteté et respect pour la Création, je ne lui met aucune limite parce que je n'en ai aucune et que c'est pleinement reconnu. Je ne peux alors plus voir l'assassin ou toute autre formes de peurs comme une erreur. 

 

Je sais...toi petit moi fictif qui lit ces phrases tu vas trouver peut-être que ce texte est un sacrilège ! Toi qui Te Sais va reconnaitre que tout est Sacré parce que provenant de l'Illimité sans bornes, qui ne pouvait pas se baliser, se restreindre. 

 

Ensuite, les contraires réunifiés, la paix est le fond de chaque chose, même les choses nommées laides. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square