Le sujet premier.

Le sujet premier.

JE - Êtreté pure, directe, sans aucun artifice, que « l’impersonnelle » savoir d’être, d’exister. Mouvement qui se meut en lui-même, vibrations et énergie intense, ultra consciente, se sachant être. JE

Et puis il y a autre choses, tiens…apparaissent des objets, des formes-pensées, des formes-sensations, des formes-idées, des formes-concepts. Ca passe tel un flux organique capable de s’organiser, de construire, de faire et de fabriquer. ATTIRANCE…

JE et cette ATTIRANCE. Et nous avons là la colle parfaite pour que JE -Êtreté pure, directe et qui était sans aucun artifice jusqu’alors, se mélange, s’installe au coeur de ses objets, se fusionne au point de se perde et de ne même pas le remarquer. Un peu de ceci, un peu de cela, tiens, cette idée est splendide, cette façon là attire encore plus…petit à petit, millénaires après millénaires, dans un faux temps inventé, nait la personnalité, tissus de choses ramassées par attirance basique. Le résultat de ce mélange fait naitre une drôle et toute nouvelle sensation dans la palette de la manifestation; la sensation JE deviens rétrécie, plus pointue. Elle perd de sa vastitude et bientôt ce qui était vécu comme JE pure et direct, sans définition ni identification devient JE suis quelqu’un comme ceci ou comme cela, ayant tels ou tels facultés, attributs, croyances, pensées et idées, façon de faire et de vivre. Le sentiment dépouillé qu’était JE en tant que Vivance première et Consciente devient je suis moi limité à ce que je pense que je suis, à ce que je fabrique comme concept mentaux selon ce qui se vit, et avec ça, limitations et inévitablement souffrance.

Et puis le cataclysme, le tsunami intérieur. Retour au JE - Êtreté pure, directe. Quelque chose de majeur a changé. Il est vu l’attirance qui a fabriqué la colle permettant de se fixer aux choses qui passent. Il est vu que ce qui passe n’a jamais été JE et ce que je croyais être moi en tant qu’identifié n’a jamais été aussi vrai que JE, n’a même jamais existé vraiment puisqu’issu de l’attirance à laquelle il n’y a eu aucune résistance, à laquelle il y a eu une joyeuse dégringolade au pays de la manifestation, comme ça, sans raison, parce que ça créer et que ça bouge.

Il n’y a jamais eu aucun véritable problème à l'identification je-moi résultant de la colle, ça aussi c’est réalisé, il n’y a jamais eu que des manifestions au coeur du non-manifesté. Le grand bal a lieu, JE se retrouvant tel qu’il n’a jamais changé et pouvant pourtant par un tour de passe-passe de l’attention consciente, rétrécir en apparence son état d’être pour changer de mode et « devenir » je-moi. Cependant, quelque chose est très différent, il vit et sait que ce n’est qu’un jeu, une plongée volontaire qui ne plonge pas vraiment totalement pour vrai….et paradoxe, de ce simple savoir la plongée est pourtant totale. Cela devient plutôt comme une danse, un flux d’état impermanents au coeur de l’immuable. Et dans cela, JE sait demeurer.

Passez tous un excellent temps des réjouissances, en Conscience au coeur du monde.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com