Dualité - Unité


La dualité c’est le Un qui se représente en parties, dans toutes les infinies possibilités. Les contraires sont alors naturels puisque qu’il ne se met aucune limite. Mais le Un peut-il vraiment se séparer ? Non...d’où le savoir non mental et évident que ce monde duel n’existe pas vraiment, comme lorsque l’on se réveille après un rêve de nuit. Mais pourquoi donc le vivons nous comme étant réel au point de ne pas croire qu’il puisse n’être qu’un rêve (à moins de s’éveiller). Parce qu’il est une tentative de l’Un et qu’Un étant réel, ce qu’il produira en aura toute la saveur, la force, la conviction et la volonté. Étant Un à jamais indivisible, ce rêve de séparation a lieu en l’Un, une bulle d’un monde de dualité au sein de l’Un d’où une réelle sortie est impossible. Une tentative de se connaître, tentative seulement car l’Un étant ce qu’il est, il ne pouvait pas y avoir Un + la perception, ça aurait fait 2. L’auto-extraction de Soi n’est pas possible vraiment...il est alors d’emblée accepté que ce n’est qu’une tentative à jamais possible au sein de Soi-même et qui pourtant a des effets qui semblent extérieurs et tout à fait concrets et réels.

Lorsque Soi est re-découvert, il ne peut alors pas exclure moi, cette sensation obligé pour vivre et ressentir le monde duel, car moi est au sein de Soi !! Si moi était à part de l’Un/Soi, il y aurait toujours eu dualité voyez-vous ! Et c’est impossible car seul l’Un est et tout ce qui semble contraire a lieu en l’Un d’où c’est impossible d’en sortir. L’éveil n’est pas la destruction de moi/ego mais la re-découverte de Soi/Un qui est d’une telle réalité Unifiante qu’un ego qui en serait sorti est impossible. Moi est un mode de fonctionnement perceptif crée dans la tentative de sortir de Soi/Un. Dès lors que cela est réalisé, vraiment réalisé et que l’intégration de cette évidence a cours au fil du temps rêvé, il ne peut plus être question de présenter aux autres l’idée que moi n’existe pas à moins d’avoir un discours absolu et non complet....si moi qui est au cœur de l’Un (car UN ne peut pas vraiment se séparer) n’existe pas, l’Un n’existe pas non plus !

Il est plutôt vu que moi ne dérange pas, qu’il est comme la brise qui parfois bouge les arbres, qu’il est nécessaire pour la perception (Un ne peut pas percevoir car il y aurait alors 2 - ce qui perçoit + Un pour percevoir). Les contraires, la dualité ne sont pas disparus, c’est unifié et continue pourtant de servir l’Un dans le jeu de S’auto-percevoir.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com