August 2, 2020

July 19, 2020

March 18, 2020

January 17, 2020

September 10, 2019

August 12, 2019

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Incarnation

July 19, 2020

 

L’Ultime expérience de la conscience est de prendre chair. De s’incarner consciemment. Une fois reconnu en elle-même qu’elle n’y a jamais eu qu’elle-même et des idées, pensées, croyances, conditionnements, qui ont façonné quelqu’un en qui elle a donné foi au point de se croire devenir cette chose, une fois reconnu que tout est conscience, la fuite n’est plus possible. Et l’expérience se poursuit alors mais d’une toute autre façon. Il n’est plus question de fuir le monde terrestre et le corps, il n’est plus question de croire que le destin c’est de s’élever pour fuir la matière. Il est plutôt question, consciemment et en présence, de descendre encore plus et mieux et de prendre chair. D’habiter l’espace corporel, d’habiter la terre, mais pas comme avant, pas en tant qu’ego croyant à sa véritable vie, à son « véritable » pouvoir, en croyant à son opposition possible et à ses batailles de tous les jours pour survivre. Non. 

 

Il est question de tout à coup réaliser, et c’est une magie pure, un véritable enchantement, une surprise inimaginable, que le corps, la terre, les autres, tout ce qui fait le plan manifesté et visible et aussi la fine pointe de la conscience, le plus aigu de l’aigu, le paroxysme de la création qui se fait à l’échelle de Soi-même mais dont il était impossible d’avoir conscience en tant qu’ego. Et là, ça prend chair, ca descend. Ca prend de l’espace et la-dedans, j’apprend à laisser l’espace, à laisser la place, dans une « logique » intuitive juste et évidente parce que, ce que je pense être parfois est aussi ce que je suis, il n’y a toujours eu que cela. 

 

En tant que conscience divine, puis conscience vie, puis conscience humaine, (c’est la même conscience sur des modes différents en apparence ) il y a le désir, le flux naturel d’expérimenter le fait de créer le manifeste, la chair, le corps et de venir ainsi le vivre à plein mais en toute conscience, non plus comme des robots égos. Et ce plan est en route, il est déja là, il n’y a toujours eu que cela. 

 

Prendre chair ne se fait pas sans heurts…même en toute conscience, même une fois réalisé que cette terre, ce corps, ce monde n’ont jamais été les ennemis de l’éveil mais plutôt le contraire, Un seul et même Absolu. 

 

Une fois fait, et ça se fera, les humains ne seront plus ce qu’ils sont. Il n’y aura plus d’ego, de lutte intérieure, de créations tordues par la pensée, les conditionnements, l’éducation ou autre. Il y aura un vécu conscient par chacun. Dieu dans la Chair devenue vivante et consciente ! La vie sur terre sera une création saine !

 

Ce qui apparait comme des grands problèmes ces temps ci, des catastrophes naturelles, des épidémies, des chamboulements dans la masse humaine et ceux au quotidien, ne sont qu’une des manifestations normales du fait de l’opposition à l’incarnation dans la chair de la Conscience Absolue. Ce en quoi on résiste persiste. Les changements dans l’incarnation vont se faire et ceux qui croient que leur liberté va être entravée par ces différents changements  vont résister à ce qu’il se passe, convaincus qu’ils y perdent leur droit ou leur acquis, convaincus que quelqu’un ou quelque chose quelque part sur cette Terre leur veut du mal. Rester clair et branché en soi, bien dans la chair, en voyant les résistances personnelles et surtout en ne faisant rien avec ces résistances permet de défaire, de laisser plus de place encore à l’incarnation de la conscience. 

 

Au final, c’est Soi en tant que conscience qui expérimentera pleinement la vie humaine, le corps ultime. Lorsque c’est de cette façon qu’est appréhendé le vécu, il n’y a même plus d’enjeu à débattre, ou plutôt si, les enjeux à débattre ne le sont plus en tant qu’ego ayant peur pour sa survie ou parce qu’il croit se faire avoir, grand thème ces temps-ci avec le port du masque obligatoire dans les lieux fermés. 

Ce qu’il se passe, surgit, arrive, grande machination à un niveau mondial, sont le fruit de la résistance à l’incarnation de la conscience…il faut voir alors en soi si plus de résistances et d’oppositions à ces événements vont dans le sens de l’incarnation de la conscience en soi ou au contraire l’entrave. ? Chacun peut répondre car chacun a la réponse. Y a t-il plus de souffrance dans la résistance où dans le lâcher prise conscient car sachant qui Je Suis ? Chacun peut répondre car chacun a la réponse. 

 

On me demande si je porte le masque. Devinez-vous à la lumière de mon texte ? :) Pourquoi m’y opposerai-je ? Du point de vue du mental humain, de la logique humaine, il m’est impossible de savoir réellement et en tout confiance s’il est utile ou pas, s’il protège vraiment ou pas. Et je suis à l'aise avec le fait de ne pas savoir. Du point de vue de l’ego, il m’est impossible de savoir si je suis en train de me faire avoir ou pas par une élite mondiale machiavélique. Et je suis à l'aise avec le fait de ne pas savoir. MAIS ! En tant que conscience s’étant reconnue comme Ultime, Absolue, et prenant chair dans ce nouveau monde vivant et concret, en tant qu’expérience voulue et affinée depuis longtemps, il n’y a pas de prise de position en bien ou en mal car rien de l’expérience vécue consciemment ne me blesse ni ne m’entrave ! La liberté n’est pas dans le port du masque ou dans le non-port du masque, elle est dans la reconnaissance de la justesse de ce qu’il est en train de se passer, la prise de l’incarnation vivante par la conscience Soi et cela, ca ne résiste en rien, ca observe, regarde et AGIT en fonction non pas de l’humain ou de l’ego mais de l’Amour, la non séparation, l’Un. Et la non résistance sera toujours la meilleure option quoique l’ego en pense. :) 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags