Destin ?

Une des difficultés majeures que je vois chez le chercheur c’est l’impression forte d’avoir quelque chose à faire, un destin x y ou z, un but spécial et particulier, un rôle. Ca vient avec l’incarnation, parce que c’est la façon d’entretenir le jeu de l’Absolu voulant se manifester. Si on se manifesterait avec le Savoir-Soi absolu d’être déja Cela que nous somme, tout s’arrêterait net et il serait impossible de se connaitre, de se voir, de s’exister. Alors l’idée que je suis quelqu’un de particulier et spécial, que j’ai une mission de vie, est commune à tous et permet de préserver la séparation et donc le jeu de la manifestation.

Mais cela peut aussi tourner à la souffrance...quand on se demande si on a bien fait la bonne chose, s’il vaudrait mieux ceci ou cela, si j’ai bien découvert qu’elle était ma mission de vie, si j’ai fait tout ce qu’il y avait à faire, etc...sentez vous la lourde fausse responsabilité, la culpabilité sous-jacente qui gruge la Vitalité ?...la fleur se demande t-elle si elle a un destin ? Son seul but étant d’être là, d’étendre la beauté de l’Absolu manifesté mais jamais elle ne le prend personnel. « Oui mais elle n’a pas de pensée elle, elle n’a pas l’intelligence, nous ne somme pas une fleur »...

Et bien oui, nous sommes une fleur. La seule différence c’est qu’en nous, la fleur que nous sommes possède aussi un sentiment personnel que tout tient grâce à elle, que les autres viennent au monde grâce à elle, qu’étant unique elle doit avoir aussi un rôle, que c’est moi et pas de l’autre dont il s’agit, que je dois prouver ceci ou cela ne serait-ce qu’à moi-même, etc....la seule différence c’est le sens personnel qui vient avec la conscience humaine, mais ca ne veut pas dire pour autant que ce soit vrai, que ce sens personnel de séparation soit la réalité et non pas juste une convention faite par l’Absolu pour être multitude. !

Le rôle que nous avons à l’individuel est de devenir conscience de Cela que nous sommes. C’est le seul but de l’incarnation, (si tant est que nous puissions appeler ça un but). Découvrir, wow, je suis/nous sommes Cela. Et vivre en tant que Cela qui alors fait disparaitre tout sens de je personnel voulant, croyant avoir une mission spéciale.... Peut se déployer alors l’Essence même de Ce que nous sommes de façon mystérieusement particulière mais en portant l’Un, le Tout que nous sommes ensemble.


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square