Stratégies.

Ce qui est difficile dans le processus de la déconstruction des conditionnements, croyances, blessures, c’est de résister à l’envie de bouger. Je ne parle pas de la bougeotte physique, quoi que celle-là peut être employée aussi comme stratégie pour chasser ce que tu vie intérieurement que tu ne veut pas voir, mais de bouger de façon intérieure.

Exemple : Un jugement sur toi-même surgit de la part de quelqu’un, blessure...en plus de la blessure émotionnelle, automatiquement se met en branle une panoplie de stratégies.

La fuite en est une, à l’intérieur de toi, tu feras comme si ça ne t’avais pas atteint, tu tenteras de penser à autre chose. Tu te mettras à une activité quelconque pour chasser les émotions présentes ou tenter de les remplacer. Tu ne voudras pas voir la peine que ça te cause, à tort, l’égo, la petite conscience humaine, croit que renfrogner le monde émotionnel au fond de soi le guérit. Et tu penseras que ca marche, mais bientôt un autre événement te mettras en évidence que cette stratégie n’a jamais marché, tu portes les mêmes blessures, les mêmes patterns pendant des années.


La défense est une autre stratégie. Automatiquement alors tu refuse ce qui t’es dit car tu juges que ce que tu viens de recevoir n’est pas vrai. Que tu aies raison ou pas ne change rien et ce n’est pas l’enjeu, l’enjeu est que tu décides, et donc juge, qu’il vaut mieux rejeter, résister, te défendre...et vite fait tu t’apercevras que tout un tas d’explications et de justifications naissent en toi et que tes pensées sont axées sur ta défense que tu plaides jusqu’à ce que tu sentes avoir raison sur toi-même et que tu sois temporairement réconforté, avec l’impression que tout ça est derrière toi. Dans la défense surgit la victime, car de quoi pourrait-on se défendre s’il n’y aurait pas la sensation d’être victime de l’autre, de la société, de ceci ou cela, etc ? La victime au contraire de la stratégie de la fuite augmente en elle le monde émotionnel en rendant pire la souffrance. Elle ressasse et ressasse encore les émotions douloureuses car elle ne voit pas que l’ego s’en nourrit. Évidement, la victime peut se transformer en bourreau si tout à coup dans ton mélange de pensées te viens l’idée d’attaquer l’autre pour te venger...je ne parle pas ici de vengeance physique, le simple fait de rejeter l’autre, de le dénigrer pour tenter de rabaisser ce qu’il vient de te dire est une attaque qui, bien que tu penses que ça te soulage, te blesse profondément...


La petite conscience humaine n’a pas ce qu’il faut pour traiter avec les aléas émotionnelles de la vie, à moins de vouloir vraiment rester tranquille en soi en ne bougeant pas, en utilisant aucune stratégie et ce afin que la conscience, comme les eaux d’un lac tranquille, se calme et s’éclaircisse et laisse le champ libre pour que Ce que tu es véritablement, Conscience Éclairée, entre en scène.


Là, malgré la blessure émotionnelle, il est possible de laisser porter toutes blessures, tout événement, toute discorde intérieure à la Conscience éclairée en toi, à la Présence absolue qui elle défait. Elle ne défait pas en utilisant une stratégie quelconque, elle défait en voyant à travers, en rendant toute chose translucide et en te faisant voir que ce que tu CROIS être au travers de ton propre regard où au travers du regard des autres n’est pas ta réalité mais celle de ta petite conscience égoïque et déformée par les conditionnements de toutes sortes.


La réussite de cette entreprise dépend uniquement de ton bon vouloir à te mettre de côté pour laisser agir la Présence. Et vouloir te mettre de côté est dépendant de ton propre monde émotionnel et mental et de la force qu’ils occupent dans ta vie, dans ton champ de conscience...aime tu mieux être en colère et en souffrance contre quelqu’un ? Tiens tu à ta rage, à avoir raison, à ta supériorité ? Je parle de ce que je réalise et ai réalisé personnellement, aucune stratégie humaine de refus ne fonctionne. J’ai dû voir encore et encore la blessure profonde que je m’infligeais à moi-même en utilisant de stratégies pour tenter de régler en moi-même et par moi-même les blessures, croyances, conditionnements de toutes sortes. S’avouer vaincu permet de s’en remettre...et s’en remettre ouvre grand la porte, calme la conscience égoïque et te ramène à ta véritable nature, Conscience Intelligente remplie d’Amour et de Joie inconditionnels.


Et là je n’ai nullement fais entrer la notion d’être éveillé ou pas pour tenter ce « travail » de ne pas utiliser de stratégies, ça n’a rien à voir. N’importe qui peut voir clair et se demander s’il ne vaudrait pas mieux s’avouer vaincu, cesser de bâtir des stratégies qui n’ont jamais marché (car il souffre encore des situations humaines au fil des années) et rester tranquille afin de permettre à, peut-être, à plus grand et plus sage que soi d’illuminer joyeusement tout cela. Avant l’éveil ou après l’éveil, ce travail est un passage obligé dans l’évolution des consciences individuelles humaines.


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par Christine Morency. Créé avec Wix.com